Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Dépistage et maîtrise des BMR importées par des patients en provenance de l’étranger

L’évolution de la résistance bactérienne aux antibiotiques est un enjeu majeur de santé publique, enjeu d’autant plus important avec l’apparition de bactéries devenues résistantes à de très nombreux antibiotiques.

Si la France est aujourd’hui moins touchée que de nombreux autres pays par ces bactéries, des mesures de vigilance très strictes doivent permettre de ne pas diffuser les entérocoques résistant aux glycopeptides (ERG), les entérobactéries productrices de carbapénémases, voire Pseudomonas aeruginosa ou Acinetobacter baumannii multi-résistants.

C’est l’enjeu de ces recommandations qui ciblent tous les patients rapatriés ou transférés d’un établissement étranger ou pris en charge à l’étranger dans une filière de soins hautement spécifique.

À l’instar des règles décrites en cas de découverte d’un patient porteur d’ERG (recommandations du HCSP 2009), elles reposent sur :

  • une politique de dépistage systématique à recherche d’une éventuel portage digestif d’une des bactéries cibles,
  • la mise en œuvre de précautions d’hygiène de haut niveau,
  • l’alerte de l’équipe d’hygiène avec signalement aux autorités sanitaires.

Avec un respect strict de ces mesures, ces bactéries devraient ne pas diffuser dans les établissements français et rester ainsi un phénomène émergent dans notre pays.

 

Ces recommandations ont été actualisées en juillet 2013 dans le rapport Recommandations pour la prévention de la transmission croisée des « Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes » (BHRe).

Veuillez patienter quelques instants...