Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Le vaccin Gardasil® et la stratégie de prévention globale des cancers du col de l’utérus

Avis  (222 ko)

Rapport  (807 ko)

Date du document : 21/10/2011

Date de mise en ligne : 22/11/2011

Autres documents portant sur

Vaccination Gardasil HPV Infection à papillomavirus Prévention
Partager

Le Haut Conseil de la santé publique a été saisi le 16 septembre 2011 par le ministre de la Santé sur l’existence de données nouvelles susceptibles de remettre en cause l’efficacité et la sécurité du vaccin Gardasil®, de justifier des recommandations particulières chez certaines femmes, et de faire reconsidérer les places respectives du dépistage et de la vaccination dans la stratégie de prévention des cancers du col de l’utérus.

Sur avis du Comité technique des vaccinations, le HCSP souligne qu’il n’existe aucune donnée actuelle susceptible de remettre en cause l’efficacité de ces vaccins ou de suggérer un caractère potentiellement délétère du vaccin dans certaines catégories de la population, en particulier de risque de survenue de cancer chez des femmes préalablement infectées.

En conséquence, le HCSP recommande :

  • la poursuite de l’amélioration du dépistage du cancer du col de l’utérus et souhaite la généralisation rapide du système de dépistage organisé selon les recommandations de la Haute Autorité de santé ;
  • la poursuite (en conformité avec son Avis du 17 décembre 2010), de la vaccination contre les papillomavirus des jeunes filles âgées de 14 ans et le rattrapage jusqu’à l’âge de 23 ans chez les femmes n’ayant pas eu d’activité sexuelle ou l’ayant initiée depuis moins de un an. Cette vaccination peut être effectuée indifféremment avec l’un ou l’autre des deux vaccins existants.

Le rapport du groupe de travail est joint au présent avis.

Veuillez patienter quelques instants...