Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Prévention de la transmission soignant-soigné des virus hématogènes

La transmission d’un virus hématogène d’un professionnel de santé à un patient constitue un évènement exceptionnel. Le risque dépend du type d’acte de soins réalisé, du respect des précautions standard et de la charge virale plasmatique chez le soignant infecté. Les principaux agents incriminés sont les virus de l’hépatite B (VHB), de l’hépatite C (VHC) et le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). En septembre 2009, la Direction générale de la santé a saisi le Haut conseil de la santé publique afin qu’il réactualise les avis relatifs à la prévention de la transmission du VHC et du VIH des professionnels de santé aux patients, en complément de la saisine d’août 2007 concernant cette même problématique pour le VHB.

Le HCSP se prononce dans ce rapport pour : (i) éviter la contamination des patients par le respect des précautions standard et la vaccination systématique des soignants contre le VHB ; (ii) identifier les soignants infectés par un diagnostic précoce ; (iii) mesurer et réduire la charge virale des soignants infectés ; (iv) enfin proposer une démarche responsable aux soignants infectés.

Il défend également la mise en place d’une commission nationale d’évaluation du risque de contamination soignant-soigné afin que les quelques cas de professionnels de santé susceptibles de transmettre l’un de ces virus (porteurs chroniques) puissent être informés de ce risque, des moyens de prévention, et qu’une décision éventuelle de restriction d’activité soit proposée sur la base d’une évaluation spécifique.

Read in english

Veuillez patienter quelques instants...