Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Vaccination contre le méningocoque C. Recommandations pour le Finistère

Depuis début 2012, plusieurs cas d’infections invasives à méningocoque (IIM) liés à une nouvelle souche de méningocoque de sérogroupe C, ont été déclarés dans le département du Finistère en particulier chez des nourrissons âgés de moins de 1 an. Ces nourrissons auraient dû être protégés de façon indirecte si une couverture vaccinale suffisante avait été obtenue dans la population ciblée par les recommandations.

Dans cet avis, le HCSP recommande :

  • qu’une vaccination méningococcique C conjugué soit proposée de manière transitoire dans le département du Finistère aux jeunes nourrissons âgés de 2 à 11 mois selon un schéma comportant deux doses espacées de deux mois suivies d’un rappel dans la seconde année,
  • que la situation épidémiologique soit réévaluée à la fin du mois de juin 2013, et
  • que cette période soit mise à profit pour mettre à jour la vaccination contre le méningocoque C de la population du Finistère ciblée par les recommandations en vigueur.

Des situations similaires risquant de se reproduire tôt ou tard dans d’autres départements où la couverture vaccinale est comparable, le HCSP demande que la vaccination des sujets âgés de 1 à 24 ans révolus soit renforcée sur le territoire national et qu'une campagne de promotion de la vaccination soit menée, en application des recommandations de 2010.

Le HCSP recommande également que la surveillance microbiologique et épidémiologique renforcée des IIM C soit maintenue dans le département du Finistère et qu’un suivi épidémiologique de ce clone soit effectué sur le territoire national.

Veuillez patienter quelques instants...