Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Cas groupés d’oreillons en collectivité : conduite à tenir

Avis  (200 ko)

Date du document : 11/07/2013

Date de mise en ligne : 19/07/2013

Autres documents portant sur

Vaccination Adolescent Collectivité Conduite à tenir Jeune adulte Rougeole oreillons rubéole Schéma vaccinal
Partager

Depuis ces derniers mois, plusieurs épisodes de cas groupés d’oreillons dans des collectivités de grands adolescents et/ou jeunes adultes ont été signalés en France. Des événements similaires ont également été rapportés dans différents pays.

La vaccination contre les oreillons a été introduite dans le calendrier vaccinal français en 1986 avec le vaccin combiné rougeole, oreillons, rubéole. Le schéma vaccinal actuel comporte l’administration d’une 1ère dose à l’âge de 12 mois et d’une 2nde dose entre 16 et 18 mois.

Le Haut Conseil de la santé publique ne recommande pas l’administration en population générale d’une troisième dose de vaccin rougeole, oreillons, rubéole.

Il recommande en situation de cas groupés d’oreillons dans une collectivité (école, université, internat, caserne, club sportif…), que :

  • 2 à 3 cas soient documentés sur le plan virologique par un diagnostic moléculaire (PCR) ;
  • des investigations permettent de connaître le statut vaccinal (nombre de doses et dates des vaccinations) des personnes atteintes et non atteintes et de faire une mise à jour si nécessaire ;
  • une 3e dose de vaccin soit systématiquement proposée aux personnes déjà vaccinées à 2 doses et dont la 2nde dose a été administrée depuis plus de 10 ans.

Le HCSP rappelle que, chez les personnes ayant été en contact avec un patient présentant les oreillons en phase de contagiosité, les mesures de prophylaxie post‑exposition (vaccination ou immunoglobulines), de même les mesures d’exclusion de la collectivité, n’ont pas fait la preuve de leur efficacité.

Lire aussi :

Veuillez patienter quelques instants...