Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Messages sanitaires à diffuser lors d’épisodes de pollution de l’air ambiant

Avis  (140 ko)

Date du document : 15/11/2013

Date de mise en ligne : 11/12/2013

Autres documents portant sur

Environnement Prévention Air ambiant Message sanitaire Particule Polluant Qualité de l'air
Partager

La pollution atmosphérique, classée comme cancérogène pour l’homme, comprend de nombreux polluants dont les particules (PM), l’ozone (O3), le dioxyde d’azote (NO2) et le dioxyde de soufre (SO2). La réglementation française définit des seuils journaliers (1) d’information et de recommandation et (2) d’alerte pour ces quatre polluants.

Le HCSP rappelle en premier lieu que l’impact pour la santé de la pollution atmosphérique résulte beaucoup plus de la qualité de l’air au long cours que des épisodes ponctuels.

Il propose dans cet avis des messages sanitaires à diffuser en cas d’épisodes de pollution de l’air ambiant pour ces quatre polluants, Ces messages diffèrent selon  la gravité de l’épisode de pollution :

  • quand les concentrations dépassent le seuil d’information et de recommandation mais restent inférieures au seuil d’alerte ;
  • quand les concentrations de polluant dépassent le seuil d’alerte.        

Ces messages ciblent respectivement :

  • les populations vulnérables/sensibles (femmes enceintes, nourrissons, jeunes enfants ainsi que les sujets souffrant de pathologies respiratoires ou cardiaques, etc.) ainsi que leur entourage familial ou leurs aidants ;
  • la population générale.

Le HCSP précise que la stratégie de communication doit :

  • comporter des messages compris par tous et impliquant l’ensemble des parties prenantes ;
  • permettre aux personnes vulnérables de s’identifier comme telles ou à leur entourage d’en prendre conscience ; 
  • faire le lien entre messages sanitaires et messages engageant à la réduction des émissions de polluants.
Veuillez patienter quelques instants...