Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Maladie à virus Ebola - Conduite à tenir vis-à-vis des personnes contact

Depuis début 2014, des cas de maladie à virus Ebola (MVE) sont rapportés dans plusieurs pays d’Afrique de l’ouest. Le virus Ebola se transmet à l’homme à partir des animaux sauvages et se propage par transmission interhumaine, notamment les fluides biologiques. La maladie est grevée d’une forte mortalité.

Concernant l’identification et le suivi de la ou des personnes contacts d’un cas possible ou confirmé de maladie à virus Ebola (MVE), le HCSP recommande notamment de mettre en place une démarche de suivi pour toute personne identifiée comme « à risque faible » ou « à risque élevé » et de l’accompagner d’une information adaptée et complète. Il recommande de confier cette démarche à une cellule de coordination placée sous la responsabilité d’un médecin.

Concernant les professionnels de santé exposés à des patients cas confirmés de MVE ne relevant pas de la définition des cas contact car bénéficiant d’équipements de protection individuels (EPI), en particulier pour les professionnels de santé qui ont travaillé dans les centres de traitement Ebola en Afrique, le HCSP recommande une information préalable au départ auprès d’un infectiologue d’un établissement de santé de référence habilité à la prise en charge de ces patients (ESRH) et un suivi au retour.

Ces recommandations sont détaillées dans les documents figurant en annexe de cet avis.

Ces données sont susceptibles d’évoluer en fonction des connaissances et de la situation épidémiologique.

Veuillez patienter quelques instants...