Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Maladie à virus Ebola : conduite à tenir après guérison clinique

Le virus Ebola se transmet par contact avec le sang ou les fluides biologiques d’un patient infecté et symptomatique, fluides tels que les selles, les vomissures, les urines, la sueur, le sperme… La disparition des symptômes chez les personnes convalescentes est corrélée à la disparition du risque de contagion. Toutefois, le virus peut persister dans certains fluides biologiques (principalement urines, sécrétions vaginales et sperme).

Le Haut Conseil de la santé publique a pris en compte les données sur la persistance du virus dans les différents fluides biologiques et dans l’environnement, ainsi que les retours d’expérience des cas rapatriés et guéris au décours de l’épidémie actuelle. Il émet des recommandations pour la levée de l’isolement des personnes guéries, et sur la conduite à tenir durant la période de convalescence en ce qui concerne les relations sexuelles, l’allaitement maternel, certains types de soins et l’élimination des objets potentiellement contaminés.

Le HCSP recommande aussi la rédaction et la diffusion d’un document didactique à l’intention des personnes guéries pour expliquer les contraintes pendant cette phase de convalescence.

Lire aussi :

Veuillez patienter quelques instants...