Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Hépatite B. Recommandations en cas de non-réponse à la vaccination

Avis  (130 ko)

Rapport  (566 ko)

Date du document : 07/11/2014

Date de mise en ligne : 16/01/2015

Groupe de travail

Autres documents portant sur

Vaccination Hémodialyse Hépatite B Immunodépression Non-réponse Professionnel de santé Vaccin VHB
Partager

Les conditions de satisfaction de l’obligation vaccinale vis-à-vis de l’hépatite B chez les professionnels de santé ont été récemment modifiées. Il est apparu que la définition du non-répondeur à la vaccination contre l’hépatite B devait être précisée et que la possibilité d’utiliser des schémas alternatifs dans cette circonstance devait être évaluée.
L’avis du HCSP et le rapport qui l’accompagne ont pour objectifs de préciser la définition de la non-réponse à la vaccination contre l’hépatite B, les personnes concernées et la conduite à tenir.

Le HCSP a pris en compte notamment l’efficacité biologique et clinique du vaccin contre l’hépatite B, les vaccins disponibles en France, leur tolérance, les schémas vaccinaux possibles, ainsi que les alternatives à la vaccination.

Le HCSP précise les situations dans lesquelles le contrôle du titre des anticorps anti-HBs après vaccination contre l’hépatite B doit être fait, et détaille les modalités de vaccination en cas de non-réponse à un schéma standard correctement réalisé chez les personnes immunocompétentes. Il recommande que dans les situations d’immunodépression et chez les personnes hémodialysées des schémas vaccinaux spécifiques en primo-vaccination soient privilégiés, selon les recommandations du rapport vaccination des immunodéprimés du HCSP.

Le HCSP souligne qu’en l’état actuel des connaissances aucun schéma vaccinal alternatif ne peut être proposé en cas de non-réponse à un schéma intensifié,
De plus, le HCSP recommande que des études soient conduites afin de proposer des schémas alternatifs et que pour les non-répondeurs à la vaccination, une conduite soit proposée au cas par cas par le médecin du travail ou le spécialiste avec une évaluation précise du risque d’exposition au virus de l’hépatite B.

Lire aussi : Vaccinations des personnes immunodéprimées ou aspléniques. Recommandations du 12 juillet 2012.

Veuillez patienter quelques instants...