Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Prescriptions de la primaquine dans le traitement du paludisme à P. vivax et P. ovale

Avis  (175 ko)

Date du document : 17/10/2008

Date de mise en ligne : 14/11/2008

Autres documents portant sur

Maladies transmissibles Paludisme Traitement
Partager

Le nombre de cas de paludisme à P. vivax et à P. ovale en métropole est de 500 à 550 par an, ce qui représente une morbidité non négligeable.

La primaquine est le seul médicament actuellement disponible pour le traitement radical du paludisme, en complément d’un traitement schizontocide érythrocytaire lors d’accès de reviviscence, et permet l’éradication des gamétocytes. Ce médicament n’est disponible aujourd’hui en France et dans les départements et collectivités d’outre-mer que par une autorisation temporaire d’utilisation nominative délivrée par l’Afssaps.

Le Haut Conseil de la santé publique recommande l’élargissement des prescriptions de ce médicament et la mise en place d’une procédure de demande d’autorisation de mise sur le marché européenne.

Veuillez patienter quelques instants...