Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Chikungunya et emploi du malathion en Guyane : Le HCSP recommande de ne pas renoncer trop vite à cet outil de lutte contre les moustiques qui propagent le virus

Avis  (245 ko)

Date du document : 09/04/2015

Date de mise en ligne : 22/04/2015

Autres documents portant sur

Environnement Antilles Chikungunya Dérogation Guyane Lutte anti-vectorielle Malathion
Partager

Le malathion est un insecticide dont l’utilisation dérogatoire pour une période de 6 mois, très encadrée, avait été validée au printemps 2014 par le HCSP pour lutter contre les moustiques qui propagent l’épidémie de Chikungunya en Guyane. Cet insecticide a été récemment classé « probablement cancérigène » et, pour cette raison, son utilisation a été interrompue au bout de cinq mois.

Le nombre de cas cliniquement évocateurs de Chikungunya était voisin de 14 000 au 22 mars 2015 (dernières statistiques disponibles), avec près de 7 000 cas confirmés ou probables ; 2 décès lui sont attribuables. Une fraction importante des personnes atteintes souffre de séquelles qui peuvent être invalidantes.

Dans ce contexte, le HCSP rappelle que si les précautions d’épandage qu’il a préconisées sont appliquées, l’exposition de la population au malathion reste à des niveaux très faibles. Ces expositions sont par conséquent peu susceptibles d’être associées à des risques mesurables. Il ne doit être utilisé qu’en complément d’autres techniques (élimination des larves, moustiquaires, répulsifs…), mais, en raison de son efficacité montrée sur les formes adultes du moustique lors des tests pratiqués en 2014, il doit rester dans l’arsenal des moyens de lutte contre l’épidémie du chikungunya en Guyane.

Toutefois, le HCSP recommande que, en vue de statuer sur son éventuel emploi futur, soient effectués :

  • un bilan de l’efficacité du malathion et de la résistance acquise après 5 mois d’utilisation,
  • une évaluation sur le terrain des mesures de protection de la population et des milieux lors des épandages.

Lire aussi : Mesures de gestion pour l’utilisation dérogatoire du malathion en Guyane du 9 mai 2014

Veuillez patienter quelques instants...