Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Recommandations de prévention du paludisme pour les voyageurs

Avis  (338 ko)

Date du document : 27/03/2015

Date de mise en ligne : 15/05/2015

Autres documents portant sur

Maladies transmissibles Prévention Chimioprophylaxie Paludisme Recommandation
Partager

Le paludisme est une maladie infectieuse due à un parasite du genre Plasmodium, transmise à l’Homme par la piqûre des moustiques anophèles. Il ne présente pas la même gravité dans toutes les régions du monde. On le  trouve dans les zones tropicales (Afrique subsaharienne principalement et à une moindre échelle sud de l’Afrique, Asie du Sud-est, Iles du Pacifique, Inde et Amérique centrale et du Sud).

La prévention du paludisme doit être systématique et faire l’objet, avant le départ dans un pays en zone d’endémie, d’une consultation médicale.

Le HCSP a actualisé les recommandations françaises afin de disposer de lignes de conduite pratiques et en cohérence avec les recommandations internationales.

Ces recommandations prennent en compte d’une part le risque d’exposition à la maladie et, d’autre part, le risque d’effets indésirables des antipaludiques. Le prescripteur d’antipaludiques ou de mesures de protection personnelle anti-vectorielle peut être amené à les moduler en fonction de la durée et des modalités du séjour, du type d’activité, des antécédents médico-chirurgicaux et du budget du voyageur.

Le HCSP rappelle que le diagnostic et le traitement du paludisme sont des urgences absolues et que les recommandations en termes de protection personnelle anti-vectorielle et de chimioprophylaxie sont détaillées dans les Recommandations sanitaires pour les voyageurs.

 

Ces recommandations sont susceptibles d’évoluer avec le temps.

Veuillez patienter quelques instants...