Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Maladie à virus Ebola. Stratégie de classement des patients « cas suspects »

Le Haut Conseil de la santé publique rappelle la définition des cas de maladie à virus Ebola – suspect, possible, confirmé, exclu – et les modalités de diagnostic biologique de maladie à virus Ebola.

Il a pris en considération les données de surveillance épidémiologique en Afrique de l’Ouest, l’expérience de la gestion des cas « suspects » et « possibles » en France et les spécificités de prise en charge des deux grands types de patients susceptibles de constituer des cas « suspects » : les personnes migrantes originaires d’Afrique de l’Ouest et les personnels français revenant de mission. Le HCSP a également pris en compte les données concernant le test de diagnostic rapide « Altona® ».

Le Haut Conseil de la santé publique recommande de privilégier l’analyse et la décision collégiale pour l’interprétation des éléments anamnestiques et cliniques afin de conduire à un classement en « cas possible » ou « exclu ». Il encourage le déploiement du kit « Altona® » ou tout kit de diagnostic rapide par RT-PCR accompagné d’une procédure et d’une formation validées. Il précise la conduite à tenir en fonction des résultats de ce test de diagnostic rapide en termes de confirmation biologique et de levée de l’isolement.

Enfin le HCSP indique que le contexte du développement du kit « Altona® » en lien avec le Centre national de référence d’une part, et l’évolution de l’épidémie en Afrique de l’Ouest et du nombre de recours aux établissements de santé de référence habilités (ESRH) en France d’autre part, ne justifient plus actuellement une modification des définitions à ce stade de l’épidémie.

Lire aussi :

Veuillez patienter quelques instants...