Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique
Haut Conseil de la santé publique
Le Haut Conseil de la santé publique vous souhaite une excellente année 2022

Vous êtes ici :

Impact du Covid-19 sur la santé mentale

Étant donné l’impact notable de la crise sanitaire du Covid-19 sur la santé mentale et l’aggravation des vulnérabilités, les recommandations du HCSP pour limiter l’impact de cette crise  sont d’une part spécifiques par populations (période péri-natale, enfants, étudiants, personnes âgées, professionnels de santé, milieu du travail, personnes vivant avec un trouble psychique…) et d’autre part générales.

Le HCSP recommande notamment de :

  • définir une stratégie nationale interministérielle sur la santé mentale visant à organiser et coordonner la santé mentale ;
  • aller vers une contractualisation sur la santé mentale entre l’État et les collectivités territoriales en précisant la mission de l’ARS ; soutenir les acteurs mobilisés par les communes afin de restaurer les déterminants dégradés par la crise du Covid 19 ;
  • coordonner les actions en santé mentale sur les territoires dans une logique globale, de la promotion de la santé à la prise en charge des troubles psychiques (renforcer les conseils locaux de santé mentale et faire le lien avec les contrats locaux de santé…) ;
  • systématiser le recours à des études d’impact en santé pour les mesures envisagées sur la vie quotidienne, dès lors qu’elles concernent l’ensemble d’une population ; il est important de tenir compte du gradient social pour ne pas risquer de majorer les inégalités sociales de santé (y compris dans les situations d’urgence) ;
  • mettre en place des actions probantes et renforcer les actions d’ « aller-vers » pour les personnes en situation de fragilité (soit du fait d’une pathologie psychiatrique ou du fait des conditions socio-économiques) ;
  • soutenir et organiser le déploiement dans l’ensemble des milieux de vie des actions de promotion de la santé ciblant les facteurs d’équilibre psychique (environnements bienveillants, liens sociaux, développement de l’activité physique) ;
  • développer une culture partagée de la santé mentale auprès des populations et de l’ensemble des acteurs, avec des outils concrets comme une campagne de communication récurrente portant sur la santé mentale positive et la déstigmatisation des troubles, un numéro d’appel unique dévolu à la santé mentale, un site internet d’information fournissant des conseils pratiques, des outils d’auto-évaluation et d’auto-soin et une information sur les services d’aide.

Veuillez patienter quelques instants...