Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique
Haut Conseil de la santé publique

Vous êtes ici :

Prévention des risques de transmission du virus monkeypox par les produits sanguins labiles, les greffons et autres éléments du corps humain

Dans un contexte d’épisodes récents de cas d’infection par le virus monkeypox (MPXV) survenus hors des zones africaines d’endémie, le HCSP propose des mesures de prévention à mettre en œuvre pour empêcher la transmission du MPXV par les produits sanguins, les greffons et les autres produits et éléments du corps humain (PCH).

Au regard des données disponibles sur les modes de transmission du MPXV, les méthodes de diagnostic, la persistance du MPXV dans le corps humain, les procédés d’inactivation des virus et les recommandations internationales, le HCSP recommande :

1) Pour les personnes contacts ayant reçu le vaccin Imvanex©, une exclusion du don de PCH pendant une période de 4 semaines après la dernière dose de vaccin

2) Pour les donneurs de sang et d’organes, tissus, cellules :

  • Un ajournement au don de 21 jours pour les personnes identifiées comme cas contact
  • Un ajournement au don de 42 jours pour les personnes ayant eu une infection confirmée par le MPXV

Ces recommandations prennent toutefois en compte des situations particulières nécessitant :

  • En cas d’urgence vitale (cœur et foie) pour les dons d’organes de donneurs présentant une infection confirmée, probable ou suspectée, d’effectuer une PCR orthopoxvirus sur sang, sous réserve d’être en capacité de fournir le résultat dans les délais impartis et d’évaluer le rapport bénéfice/risque au cas par cas,
  • En cas d’impossibilité de différer une greffe de cellules-souches hématopoïétiques, de pouvoir disposer du résultat d’une PCR orthopoxvirus sur sang,
  • En présence d’éléments en faveur d’une infection à MPXV chez les donneurs décédés, de les exclure définitivement du don d’organes, tissus ou cellules.

3) Pour l’assistance médicale à la procréation, les personnes ayant eu une infection confirmée par le MPXV sont ajournées 42 jours à partir de la date de début des signes cliniques et celles identifiées comme cas-contact sont ajournées 21 jours à partir de la date du dernier contact.

Pour la préservation de la fertilité, le prélèvement est reporté chaque fois que cela est possible ou sinon congelé (un test PCR orthopoxvirus sera pratiqué au moment de la décongélation).

Lire aussi dans les avis et rapports :

Veuillez patienter quelques instants...