Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

West Nile : mesures pour la sécurité transfusionnelle et des greffes

Le Haut Conseil de la santé publique émet 10 préconisations à adopter en 2019 en matière de prévention de la transmission du virus West Nile (WNV) par la transfusion sanguine ou par la greffe. L’objectif est de disposer d’une stratégie opérationnelle avec des mesures qui concilient les impératifs de sécurité sanitaire et de maintien de l’autosuffisance pour les produits sanguins labiles et de disponibilité des greffons. Ces préconisations sont déclinées pour les produits sanguins labiles d’une part et les organes, tissus, cellules d’autre part en fonction des alertes à l’étranger ou en France. Par exemple, à partir du 1er juin 2019, pour tout candidat au don de sang de retour d’un séjour d’un des 20 pays ou d’une des 11 régions à risque (cf. liste), un ajournement de 28 jours ou un test par diagnostic génomique viral (DGV) du WNV est mis en œuvre. Cette liste est actualisée en fonction de la situation épidémiologique au cours de la saison de circulation du WNV jusque fin novembre. Pour les alertes en France, le diagnostic génomique viral WNV en pools de 6 est mis en place à partir du 1er juillet pour les donneurs de sang prélevés dans les Alpes-Maritimes. Pour les organes, tissus, cellules, les recommandations de l’Agence de la biomédecine pour les donneurs habitant ou ayant séjourné dans le département, la région, ou le pays concerné, sont mises en œuvre.

Veuillez patienter quelques instants...