Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Inscription de l’encéphalite à tiques sur la liste des maladies à déclaration obligatoire

Avis  (1526 ko)

Date du document : 05/06/2020

Date de mise en ligne : 16/06/2020

Groupe de travail

Autres documents portant sur

Maladies transmissibles Prévention Arbovirose Arbovirus Encéphalite à tiques Prévention Tique
Partager

L’encéphalite à tiques (TBE) est une arbovirose causée par le virus TBE (TBEV) et transmise par des tiques dures du genre Ixodes. Le TBEV circule dans une vaste région qui s’étend du nord de l’Asie à l’Europe, où les mammifères constituent le réservoir. Les animaux domestiques peuvent aussi être atteints et une transmission par des produits laitiers crus est possible. La France est un pays de faible incidence ; les cas sont surtout observés dans l’Est et dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Quand elle est symptomatique, l’infection se traduit par de la fièvre, un tableau pseudo-grippal voire des signes neurologiques. Il n’y a pas de traitement curatif et l’évolution est généralement favorable. Des vaccins existent, ils sont actuellement recommandés pour les voyageurs allant dans les zones de forte endémie.

La surveillance actuelle des encéphalites à tiques repose sur le Centre national de référence (CNR) des arboviroses mais ne permet pas un recueil exhaustif et détaillé des cas ; ceux-ci sont notifiés au Centre européen de prévention et contrôle des maladies (ECDC) qui assure un suivi annuel en Europe.

Afin de pouvoir centraliser les données et améliorer le signalement des cas, le HCSP recommande la mise en place d’une déclaration obligatoire des cas d’encéphalites à tiques. Il rappelle aussi les définitions des cas probables et confirmés déterminées par l’ECDC. Il les complète, pour les critères cliniques, par la fièvre et un syndrome pseudo-grippal et il préconise qu’elles soient ainsi prises en compte pour cette déclaration.

Lire aussi :

Veuillez patienter quelques instants...