Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Actualisation des mesures de prévention pour la sécurité infectieuse transfusionnelle et de la greffe liée à la circulation du virus West-Nile 

Le HCSP actualise ses préconisations concernant les mesures de prévention de la transmission du virus West Nile (WNV) par la transfusion sanguine ou par la greffe. L’objectif est de concilier sécurité sanitaire et maintien de l’autosuffisance en produits sanguins labiles (PSL) et de la disponibilité des greffons. Ces préconisations sont déclinées, en fonction des alertes à l’étranger ou en France, pour les PSL d’une part et les organes, tissus, cellules d’autre part.

Une liste des pays ou des régions considérées à risque de transmission du WNV est constituée en début de saison en fonction des connaissances épidémiologiques ou de signalements de cas autochtones.

Cette liste sera complétée au cours de la saison de circulation du WNV :

  • pour les pays ou régions de l’Union européenne (UE), de façon automatique dès que le signalement d’un cas autochtone aura été fait auprès du Centre européen de contrôle et de prévention des maladies (ECDC) ;
  • pour les autres pays, hors UE, après avis du HCSP.

Pour tout candidat au don du sang, ayant séjourné dans l’un des pays ou régions de la liste, il est recommandé soit un ajournement de 28 jours, soit la réalisation d’un test par diagnostic génomique viral (DGV) du WNV. Si un cas autochtone est confirmé en France, un DGV est réalisé pour tout donneur du département concerné ; pour les voyageurs ayant séjourné dans ce département, un DGV ou un ajournement est pratiqué.

Pour les organes, tissus et cellules, les recommandations de l’Agence de la biomédecine pour les donneurs habitant ou ayant séjourné dans le pays ou le département sont mises en œuvre : ajournement de 28 jours chaque fois que cela est possible, sinon test moléculaire plus sérologie anti-WNV en amont de la greffe (à l’exception des organes vitaux qui peuvent être utilisés sans sécurisation virologique sur le rapport bénéfice-risque).

Lire aussi :

Veuillez patienter quelques instants...