Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

SARS-CoV-2 : actualisation des connaissances sur la transmission du virus par aérosols

À la suite d’une lettre ouverte adressée à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) par 239 scientifiques internationaux le 4 juillet 2020 proposant le reclassement du SARS-CoV-2 comme un virus à transmission aéroportée, l’OMS a demandé de prendre en considération la transmission possible du virus par aérosols et les mesures qui en résultent.

Le HCSP lors de précédents avis (8 et 24 avril) n’a pas exclu ce risque de transmission et a déjà émis des recommandations de prévention en milieu intérieur et extérieur. Le présent avis complète ces recommandations pour les milieux intérieurs et les rassemblements extérieurs à forte densité de personnes. Il ne concerne pas le milieu de soins.

Il refait le point sur les connaissances disponibles sur l’excrétion respiratoire du virus ainsi que sur les études de modélisations et les expérimentations réalisées sur la transmission aéroportée. L’étude des publications décrivant les contaminations survenues dans des espaces publics clos (restaurant, bus, bateaux de croisières, répétitions de chorales, etc.) et certains milieux professionnels (abattoirs, etc.) fait apparaitre trois conditions favorables à la transmission aéroportée du virus : les conditions de ventilation et de flux d’air, celles de l’atmosphère (basse température, humidité) ainsi que les activités et efforts physiques pratiqués au sein de ces espaces.

Le HCSP recommande le port systématique par la population générale d’un masque grand public de préférence en tissu réutilisable (référencé AFNOR S76-001) dans tous les lieux clos publics et privés collectifs ainsi qu’en cas de rassemblement avec une forte densité de personnes en extérieur afin de limiter l’émission de particules respiratoires. Cette mesure est nécessaire pour protéger autrui d’une éventuelle contamination, en particulier les personnes vulnérables.

Le HCSP rappelle que doivent être associées à cette recommandation relative au port du masque les autres mesures barrières de distanciation physique, d’hygiène des mains, de nettoyage désinfection des surfaces et d’aération des locaux.

Il émet aussi des préconisations en matière de communication sur le port du masque et rappelle les actions de recherche à développer pour mieux connaitre le rôle des aérosols dans la transmission virale.

Lire aussi :

Veuillez patienter quelques instants...