Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique
Haut Conseil de la santé publique

Vous êtes ici :

Maîtrise du risque associé à la présence de plomb dans l’environnement extérieur

Le HCSP se prononce sur les conséquences sanitaires individuelles de l’exposition environnementale au plomb et émet des recommandations pour la prévention du saturnisme en population générale. Dans toutes les classes d’âge, les effets du plomb sur la santé peuvent être observés même à de faibles niveaux de plombémie.

Le HCSP rappelle que les enfants âgés de moins de 7 ans sont la population cible pour le dépistage des surexpositions environnementales au plomb et que le principal mode d’exposition au plomb hors alimentation, est aujourd’hui l’ingestion de poussières des sols et des surfaces. Il recommande d’inviter les personnes préoccupées par les effets du plomb sur leur santé ou celle de leurs enfants à consulter leur médecin ou les spécialistes des Centres de consultation de pathologies professionnelles et environnementales ou des Centres antipoison, pour des conseils de prise en charge et/ou de prévention adaptés.

Le HCSP énonce des préconisations pour la caractérisation de la contamination par le plomb des espaces intérieurs, des sols meubles et des poussières extérieures. Il recommande d’abaisser le seuil réglementaire pour le contrôle des travaux en présence de plomb dans le bâtiment. Il recommande d’interdire l’utilisation de plomb laminé dans les constructions neuves et d’identifier, dans une liste positive régulièrement mise à jour, les emplois restant autorisés du plomb laminé pour la réfection ou la réhabilitation du bâti ancien.

Lire aussi dans les avis et rapports :

Veuillez patienter quelques instants...