Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique
Haut Conseil de la santé publique
Le Haut Conseil de la santé publique vous souhaite une excellente année 2022

Vous êtes ici :

Covid-19 : priorisation des tests salivaires itératifs

Le HCSP établit une priorisation des publics susceptibles de bénéficier de prélèvements salivaires pour le diagnostic du Covid-19 par RT-PCR, compte tenu des limites capacitaires.

Cette priorisation prend en compte :

  • le caractère invasif du prélèvement naso-pharyngé, frein à son acceptation, surtout quand il est pratiqué de manière itérative ;
  • la capacité de ces tests à détecter les nouveaux variants d’intérêt ;
  • le contexte épidémiologique incertain des semaines à venir et la nécessité d’un dépistage large ;
  • la limitation actuelle de déploiement des tests salivaires (environ 260 000 tests par semaine).

Le HCSP recommande de réaliser en priorité des tests RT-PCR salivaires pour les populations suivantes :

Professionnels en établissements de santé (ES) ou en établissements médico-sociaux (EMS) :

  • Dépistage hebdomadaire itératif pour l’investigation d’un cluster ;
  • Dépistage à J0 et à J7 après une exposition à risque.

Patients hospitalisés en ES :

  • Dépistage hebdomadaire répété pour l’investigation d’un cluster ;
  • Dépistage après une exposition à risque à J0 en maintenant le dépistage à J7 par RT-PCR sur un prélèvement nasopharyngé.

Résidents en EMS :

  • Dépistage hebdomadaire itératif pour l’investigation d’un cluster ;
  • Dépistage après une exposition à risque à J0 en maintenant le dépistage à J7 par RT-PCR sur un prélèvement nasopharyngé.

Personnes intervenant ou visitant un proche résidant en EMS

  • Chez les personnes non vaccinées ou n’ayant reçu qu’un schéma vaccinal Covid-19 incomplet, dépistage salivaire par RT-PCR, en remplacement du test antigénique nasopharyngé.

Priorisation du dépistage par prélèvement salivaire :

  • en cas d’impossibilité de réalisation d’un prélèvement nasopharyngé ;
  • en cas de réalisation de dépistages itératifs (investigation et suivi de cluster) ;
  • privilégier les soignants et personnels d’EMS pour les dépistages itératifs pour suivi de cluster et d’exposition à risque pour les protéger, maintenir les ressources en personnels, détecter rapidement les situations à potentiel épidémique en améliorant l’acceptabilité des prélèvements.

Dès que les capacités augmenteront, le HCSP propose de remplacer le prélèvement nasopharyngé par un prélèvement salivaire pour le 2e prélèvement à J7 chez les patients et les résidents ainsi que pour le dépistage chez les personnes intervenant ou visitant un proche résidant en EMS.

Lire aussi dans les avis et rapports :

Read in english:

Veuillez patienter quelques instants...