Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique
Haut Conseil de la santé publique
Le Haut Conseil de la santé publique vous souhaite une excellente année 2022

Vous êtes ici :

Survenue de un ou plusieurs cas de gale. Conduite à tenir

La gale humaine est due à un arthropode, acarien, dénommé Sarcoptes scabiei. var. hominis. Il s’agit d’une maladie infectieuse contagieuse, d’expression dermatologique.

L’incidence de cette maladie a augmentée en France de 10 % depuis 2002. Cette estimation d’incidence est semblable à celle observée dans la plupart des autres pays occidentaux.

Dans cet avis et le rapport qui l’accompagne, le HCSP rappelle les caractéristiques cliniques de la gale, fait le point sur les techniques diagnostiques et sur les traitements. Il recommande que les conditions du diagnostic de la gale soient précisées, que le traitement individuel puisse être rediscuté, que les traitements locaux soient remboursés, et que le traitement par la perméthrine topique soit mis à disposition. Le HCSP précise également les modalités de traitement de l’entourage du cas index, ainsi que celles du linge, de la literie et de l’environnement.
Concernant la gale hyperkératosique, le HCSP recommande que le traitement soit pris en charge en milieu spécialisé.

Par ailleurs, le HCSP recommande la réalisation d’études épidémiologiques ponctuelles et à intervalle régulier (5 à 10 ans) afin de suivre les tendances épidémiologiques de la maladie notamment par la consommation des traitements spécifiques (antiscabieux), et l’impact des présentes recommandations qui pourront être revues en fonction de l’évolution des connaissances.

Veuillez patienter quelques instants...