Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique
Haut Conseil de la santé publique
Le Haut Conseil de la santé publique vous souhaite une excellente année 2022

Vous êtes ici :

Vaccination par le BCG chez les nourrissons

Le Haut Conseil de la santé publique recommande que  la vaccination par le BCG des nourrissons à risque soit effectuée à partir de l’âge de 1 mois et préférentiellement au cours du 2e mois. Le vaccin BCG peut être co-administré avec tous les vaccins du nourrisson et de l’enfant. Cependant, le HCSP recommande qu’une vaccination néonatale, préférentiellement avant la sortie de la maternité, soit maintenue :

  • en Guyane et à Mayotte, pour des raisons épidémiologiques et surtout logistiques ;
  • lorsqu’un membre de l’entourage familial du nouveau-né présente une tuberculose récente (moins de 5 ans).

Le HCSP a pris en compte :

  • le risque de survenue de BCGite généralisée après vaccination par le BCG en période néonatale chez des enfants porteurs d’un déficit immunitaire combiné sévère (DICS), affection rare mais habituellement non diagnostiquée à cet âge. Comparée à une vaccination plus tardive, l’administration du vaccin avant l’âge de 1 mois majore significativement le risque et la sévérité de cet effet indésirable grave ;  
  • la rareté des cas de tuberculose très précoce en France métropolitaine.

Par ailleurs, le HCSP recommande que l’intradermoréaction à la tuberculine prévaccinale ne soit plus pratiquée chez les enfants de moins de 6 ans, sauf s’ils ont résidé ou effectué un ou des séjours de plus d’un mois dans un pays de haute incidence de la tuberculose.

Lire aussi dans les avis et rapports :

Veuillez patienter quelques instants...