Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique
Haut Conseil de la santé publique
Le Haut Conseil de la santé publique vous souhaite une excellente année 2022

Vous êtes ici :

Conduite à tenir en cas de contact d’une personne ayant des antécédents évocateurs de Covid-19 avec une personne malade du Covid-19

Une personne aux antécédents de Covid-19 avéré, avec ou sans confirmation virologique par RT-PCR, et ayant cliniquement guéri, doit-elle être mise en quatorzaine et suivie selon les procédures de « contact tracing », en cas de contact à distance de sa guérison avec un patient ayant une infection de Covid-19 aiguë avérée ?

Pour répondre à cette question, le Haut Conseil de la santé publique identifie 2 situations suivant que la personne aura eu ou non une détection virale par RT-PCR au moment de l’épisode infectieux initial.

1) Situation n°1 : détection de l’ARN viral

  • Ne pas placer la personne contact en quatorzaine car elle est considérée comme étant à risque négligeable d’être à nouveau infectée et de disséminer l’infection.
  • Lui recommander de respecter les mesures barrières (gestes barrières, distance physique, hygiène des mains, port de masque).

2) Situation n°2 : pas de détection de l’ARN viral

  • Réaliser un diagnostic sérologique.
  • Si le résultat est positif :
    • Ne pas placer la personne en quatorzaine.
    • Lui recommander de respecter les mesures barrières.
  • Si le résultat est négatif :
    • Par précaution, placer la personne contact en quatorzaine.

S’agissant des personnels de santé

Les soignants doivent avoir bénéficié d’un diagnostic par RT-PCR, en cas de symptômes évocateurs de Covid-19.

En l’absence de RT-PCR ou en cas RT-PCR antérieurement négative, une sérologie peut être pratiquée.

Les mesures décrites dans les situations 1 et 2 s’appliquent sauf en cas de tensions particulières en ressources humaines en période de pic épidémique, en respectant les mesures barrières.

Veuillez patienter quelques instants...