Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique
Haut Conseil de la santé publique
Le Haut Conseil de la santé publique vous souhaite une excellente année 2022

Vous êtes ici :

Risque de transmission du virus SARS-CoV-2 par les activités liées au tabagisme et au vapotage

Le HCSP a analysé le risque de transmission du SARS-CoV-2 par les activités liées au tabagisme et au vapotage.

Aucune donnée scientifique n’est disponible pour déterminer si la diffusion du SARS-CoV-2 peut être facilitée par la fumée exhalée par le fumeur et inhalée par des personnes à proximité.

En revanche, par la pratique du tabagisme et la diminution de l’observance des mesures de prévention (regroupement physique, retrait du masque, partage d’objets et de cigarettes) le risque de contamination entre fumeurs peut être plus élevé qu’entre non-fumeurs.

Le HCSP recommande de respecter une distance d’au moins 2 mètres entre les fumeurs/vapoteurs et les personnes qui les entourent (fumeurs/vapoteurs ou non). Il est recommandé de ne pas fumer/vapoter dans des espaces extérieurs semi-clos lorsqu’ils sont peu ventilés et sans possibilité d’aération. Les espaces extérieurs non cloisonnés facilitant le renouvellement d’air naturel sont recommandés pour réduire l’exposition aux aérosols des activités de tabagisme et de vapotage. Le tabagisme en milieu clos de la sphère privée est déconseillé.

Par ailleurs, le HCSP émet des recommandations concernant les espaces fumeurs des entreprises et les pratiques à observer lors de la consommation de tabac et le vapotage (partage d’objets et de cigarettes, expiration de la fumée …). Ces recommandations s’intègrent aux mesures individuelles et collectives habituellement préconisées par le HCSP.

Lire aussi dans les avis et rapports :

Lire aussi :

Veuillez patienter quelques instants...