Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique
Haut Conseil de la santé publique

Vous êtes ici :

Conduite à tenir en cas de présence de plusieurs pesticides et métabolites pertinents de pesticides dans une eau destinée à la consommation humaine

L’avis porte sur les situations de présence simultanée de plusieurs pesticides et métabolites pertinents de pesticides dans une eau destinée à la consommation humaine (EDCH) lors de non-conformités aux valeurs limites réglementaires.

La Direction générale de la santé recommande d’appliquer la formule de calcul suivante proposée par l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) : la somme des rapports entre les concentrations détectées et les valeurs maximales sanitaires (Vmax) élaborées par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) ne doit pas dépasser 1 (?(Ceau/Vmax) < 1).

L’avis du HCSP est sollicité sur l’utilisation dans cette formule, en absence de Vmax, des valeurs sanitaires transitoires de l’agence fédérale allemande pour l’environnement Umweltbundesamt (UBA).

Le HCSP indique que cette formule peut être utilisée avec plusieurs Vmax, mais précise qu’au-delà de la formule, un examen critique de la qualité globale de l’eau concernée doit être réalisé avant application de la formule car sa validité diminue avec le nombre de métabolites détectés, en raison des interactions possibles. Le HCSP indique que cette formule ne doit être utilisée qu’avec une seule valeur sanitaire provisoire (VSP), en raison de l’impossibilité de les additionner car issues d’une approche probabiliste.

Le HCSP recommande également la mise en place d’urgence d’un « groupe de consensus » pour établir une stratégie de gestion des contaminations par les mélanges de polluants et prendre en compte les multiexpositions des populations par d’autres médias que l’eau (air, aliments…).

Cet avis concerne une formule d’aide à la gestion des métabolites pertinents de pesticides, mais l’attention doit être également portée sur les métabolites « non pertinents » eu égard à l’évolution des connaissances scientifiques sur le sujet et de leurs impacts.

Lire aussi dans les avis et rapports :

Veuillez patienter quelques instants...