Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Coronavirus SARS-CoV-2 : prise en charge des personnes en situation de précarité

Pour faire face à la pandémie de Covid-19, le 13 mars 2020, la France a décidé le confinement de toute la population avec une limitation des déplacements autorisés. Ces décisions ont un impact important sur les conditions de vie et de santé des personnes en situation de précarité.

Ces personnes, quel que soit leur lieu de vie (structures médico-sociales, hébergements d’urgence, squats, campements, etc.) n’ont pas de logement stable, ni de ressources financières régulières ; leur accès à la nourriture, au travail, à l’éducation est très limité. Elles présentent souvent un état de santé physique ou mentale fragilisé et ont beaucoup de difficultés à bénéficier d’actions de prévention et de soins. Ces conditions ne leur permettent pas de se protéger contre le risque épidémique actuel et, s’ils sont malades, leur prise en charge est souvent retardée, avec un risque accru de complications du fait de comorbidités fréquentes.

En complément des actions déjà engagées, le HCSP préconise des mesures pour limiter les contaminations liées aux conditions de vie, permettre à ces personnes de respecter le confinement, faciliter l’isolement et la prise en charge des malades et développer des équipes mobiles. Il recommande aussi de garantir la continuité de l’accompagnement médico-social et alimentaire existant. Il prône la mise en place d’actions spécifiques pour faire face à l’épidémie, comme de fournir des outils d’information et d’hygiène adaptés aux différents publics ou, pour les personnes atteintes, l’ouverture de centres ou de secteurs dédiés.

Lire aussi :

Veuillez patienter quelques instants...