Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique
Haut Conseil de la santé publique

Vous êtes ici :

Coronavirus SARS-CoV-2, interprétation des PCR faiblement positives et prélèvement nasal

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) précise les situations pour lesquelles l’interprétation de la valeur du Ct (Cycle threshold) obtenue lors de la détection du SARS-CoV-2 par RT-PCR 2 est pertinente pour évaluer le risque de contagiosité du sujet :

  • chez les personnes asymptomatiques avec un antécédent de Covid-19,
  • lors de suivi d’infection à SARS-CoV-2,
  • dans le contexte professionnel.

Le HCSP souligne que la date des premiers symptômes, quand ils existent, constitue le meilleur marqueur pour apprécier l’infectiosité du patient et que l’interprétation de la valeur de Ct ne doit pas être systématiquement prise en compte dans la stratégie de prise en charge et d’isolement de celui-ci.

Le HCSP était également sollicité sur :

  • Le délai minimum entre 2 infections à SARS-CoV-2 : le HSCP ne peut se prononcer compte tenu du très petit nombre d’études publiées sur les cas de réinfection ; l’investigation complète des cas suspects de réinfection est vivement encouragée.
  • La pertinence de rechercher le virus SARS-CoV-2 par amplification génique à partir d’un prélèvement nasal : le HCSP rappelle que la technique de RT-PCR par prélèvement naso-pharyngé demeure la référence, toutefois il encourage la réalisation d’études prospectives sur les prélèvements alternatifs ne nécessitant pas l’intervention d’un tiers.

Lire aussi dans les avis et rapports :

Lire aussi :

Veuillez patienter quelques instants...