Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Avis relatif aux mesures de prévention à appliquer aux produits issus du corps humain, dans les TFA dans une situation d’intensification de la circulation du virus de la dengue

Une reprise de la circulation du virus de la dengue (DENV) a été observée dans les territoires français d’Amérique (TFA) au cours de la deuxième moitié de l’année 2019, dans un contexte de dengue endémique depuis les années 2000 au sein de ces territoires. Ce phénomène s’est amplifié en décembre 2019 avec une nette augmentation de la circulation virale..

La Guadeloupe est en situation épidémique, les autres territoires étant en situation de transmission active du virus.

Après étude de la situation épidémiologique, du constat de la grande rareté des cas de dengue post-transfusionnelle rapportés dans la littérature et de l’absence de gravité particulière de ces cas, le Haut Conseil de la santé publique ne recommande pas de mesures autres que celles figurant dans son avis du 14 juin 2019 relatif aux mesures de prévention pour la sécurité infectieuse transfusionnelle et de la greffe résultant de la circulation des virus de la dengue et du chikungunya.

Toutefois le HCSP recommande une surveillance épidémiologique renforcée et pourrait réévaluer son avis en cas de modification épidémiologique importante ou d’augmentation du nombre de cas hospitalisés.

En outre le HCSP considère qu’une évaluation du rapport coût/bénéfice du diagnostic génomique viral de la dengue (DGV) est souhaitable dans l’hypothèse où la situation nécessiterait la mise en place du DGV.

Lire aussi :

Veuillez patienter quelques instants...