Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Le Haut Conseil de la santé publique et l’expertise relative à la gestion du coronavirus SARS-CoV-2

Le Haut Conseil de la santé publique est mobilisé pour apporter son expertise dans le cadre de la gestion de l’épidémie de coronavirus SARS-CoV-2

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) créé en 2004 produit l’expertise nécessaire à la gestion des problématiques de santé publique. Il peut être saisi par les ministres ou leurs directions centrales comme par l’Assemblée nationale ou le Sénat.

Face à la situation liée au nouveau coronavirus SARS-CoV-2, le Haut Conseil de la santé publique a réactivé son groupe de travail pluridisciplinaire « Grippe, coronavirus, infections respiratoires émergentes », présidé par Christian Chidiac avec l’appui de Didier Lepelletier et Céline Cazorla. A la demande du Directeur général de la santé, le HCSP émet des recommandations sur les mesures de prévention et de prise en charge de ce nouveau virus. Les experts du HCSP, et des experts extérieurs sont mobilisés pour produire des avis dans des délais extrêmement courts en raison de l’urgence de la situation.

Il a d’ores et déjà rendu plusieurs avis :

  • Recommandations relatives à la prévention et à la prise en charge du COVID-19 chez les patients à risque de formes sévères (14/03/2020, avis provisoire)
  • Prise en charge des cas confirmés d’infection au virus SARS-CoV-2 (05/03/2020)
  • Conduite à tenir pour les personnels hospitaliers de retour des zones d’exposition à risque définies par Santé publique France relatif à la conduite à tenir pour les personnels hospitaliers de retour des zones d’exposition à risque définies par Santé publique France (26/02/2020)
  • Prise en charge du corps d’un patient décédé infecté par le coronavirus SARS-CoV-2 (18/02/2020)
  • Traitement du linge, nettoyage d’un logement ou de la chambre d’hospitalisation d’un patient confirmé à coronavirus SARS-CoV-2 et protection des personnels (18/02/2020)

Un autre groupe de travail « Sécurité des éléments et produits du corps humain (Secproch) », présidé par Franck Chauvin, président du HCSP, et appuyé pour la partie « alertes » par Christian Chidiac et Bruno Pozzetto, traite l’ensemble des problématiques affectant les produits sanguins labiles, les organes, tissus, cellules et gamètes et notamment en période d’épidémie du coronavirus. Il vient de rendre un avis :

  • Mesures de prévention à appliquer aux donneurs de sang, produits sanguins labiles, cellules, tissus et organes ayant séjourné en zone à risque de transmission du virus SARS-CoV-2 (14/03/2020 - Avis complémentaire à l’avis des 7 et 24 février 2020).

Le Haut Conseil de la santé publique rappelle que durant ces crises sanitaires, la production d’une expertise indépendante et multidisciplinaire est primordiale pour éclairer la décision publique. Les experts du Haut Conseil sont en effet issus de différentes spécialités, des différentes régions et ont exercé ou exercent dans des structures diverses (médecine de ville, hôpital, structures de recherche). Cette diversité permet de prendre en compte les spécificités du terrain dans la production des recommandations fondées sur les données scientifiques, et suivant les bonnes pratiques de l’expertise.

Le président du Haut Conseil de la santé publique a été invité à participer depuis lundi aux réunions du conseil scientifique Covid19 placé sous la présidence du Professeur Jean-François Delfraissy

Lire aussi :

Veuillez patienter quelques instants...