Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Conduite à tenir vis-à-vis des dons du sang dans un contexte de cas groupés d’encéphalites à tiques d’origine alimentaire

Suite à la découverte de cas groupés d’encéphalites à tiques d’origine alimentaire (consommation de fromage de chèvre au lait cru), le HCSP émet des recommandations sur le risque transfusionnel.

Après avoir rappelé les éléments pris en considération dans un précédent avis sur la déclaration obligatoire de cette maladie, le HCSP, au regard des modalités de transmission du virus, de la gravité potentielle de la maladie et des procédures de sécurisation des concentrés plaquettaires et du plasma, valide les mesures prises par l’EFS à titre conservatoire. Il s’agissait de l’ajournement des donneurs ayant consommé le fromage incriminé et la mise en quarantaine des produits qui avaient été prélevés dans cette même zone entre le 15 avril et le 27 mai 2020.

Le HCSP recommande en outre la reprise des collectes de produits sanguins labiles dans la zone concernée, l’exclusion de tout donneur qui reconnaitrait avoir été piqué par une tique dans les 28 jours précédant le don et dans un rayon de 30 km autour de la zone, et l’attente des résultats de la sérologie et des PCR sur les produits mis en quarantaine pour décider de leur éventuelle réintégration dans le circuit transfusionnel.

Lire aussi :

Veuillez patienter quelques instants...