Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Coronavirus SARS-CoV-2 : recommandations relatives aux textiles et aux commerces de chaussures et d’habillement

Au regard de la persistance et de l’infectiosité du virus SARS-CoV-2 sur diverses surfaces, quelles recommandations spécifiques peuvent être formulées dans les lieux de commerce ou d’échange de textiles notamment de vêtements, linge de maison et chaussures ?

Dans son avis du 6 mai 2020, le HCSP rappelle, à l’attention des commerçants, l’importance du port d’un masque « grand public » pour le personnel et les clients, de l’hygiène des mains, des gestes barrières et des attitudes individuelles, comme du nettoyage avec désinfection des surfaces fréquemment touchées par les mains.

Pour la clientèle, le HCSP énonce plusieurs recommandations, dont la réalisation systématique d’une friction hydro-alcoolique des mains, à l’entrée et à la sortie du commerce, et avant d’entrer dans une cabine d’essayage. Les clients doivent respecter la distanciation physique vis-à-vis des autres clients et du personnel de vente, les sens de circulation fléchés, et un temps de latence d’au moins 24 heures entre l’achat, ou la récupération de l’article, et son utilisation.

Le HCSP énonce de nombreuses recommandations à l’attention des personnels de vente et d’entretien des locaux, à titre individuel et vis-à-vis de la clientèle. Il s’agit par exemple d’adapter le nombre de clients entrant afin de respecter la distanciation physique sur la base d’une personne pour 4 m2 ou d’indiquer clairement aux clients, à l’entrée, par affichage et pictogrammes, les consignes qu’ils devront respecter.

Il propose deux options avant remise en rayon des articles essayés ou rapportés : leur entreposage durant au moins 24 heures, ou le traitement par un système de génération de vapeur d’eau type défroisseur, si la matière de l’article peut le supporter.

Le HCSP indique que le port de gants peut représenter un sur-risque de transmission manuportée en cas de port prolongé non adapté, et n’est donc pas recommandé dans les lieux de commerce ou les établissements recevant du public. Par ailleurs, le HCSP apporte des conseils sur la désinfection des gants pour les situations où leur port permanent est nécessaire, comme les contrôles corporels de palpation.

Lire aussi :

Veuillez patienter quelques instants...