Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Management of clusters of invasive Kingella kingae infections in daycare facilities for children

Date du document : 07/09/2018

Date de mise en ligne : 05/04/2019

Autres documents portant sur

Maladies transmissibles Cas groupés Collectivité Enfant Enfant de moins de 6 ans Infection Infection ostéo-articulaire
Partager

En 2017, l’OMS a déplacé l’inscription de l’oseltamivir (antiviral inhibiteur de la neuraminidase) de la liste principale des traitements à celle des médicaments complémentaires essentiels mais présentant un rapport cout-efficacité moindre.

Les données récentes des études, synthèses et méta-analyses sur l’efficacité et la tolérance de l’oseltamivir ne conduisent pas à une modification des recommandations antérieures du HCSP, lesquelles étaient déjà très ciblées.

Lors de la circulation des virus de la grippe saisonnière, le HCSP recommande une utilisation ciblée de cet antiviral en traitement curatif : chez les personnes à risque de complications visées par la vaccination, y compris les femmes enceintes et les enfants quel que soit l’âge, et chez les personnes présentant une grippe grave d’emblée.

En post-exposition, le traitement prophylactique s’adresse uniquement aux personnes jugées à risque de complication, à partir de l’âge d’un an, et aux collectivités de personnes à risque (personnes âgées).

L’efficacité du traitement étant corrélée à la précocité de son administration, celui-ci doit être initié le plus rapidement possible, sans attendre la confirmation virologique du cas ou du contact étroit.

Le HCSP rappelle l’importance du respect des mesures d’hygiène lors de la prise en charge d’un patient. Il souligne également l’importance de la vaccination contre la grippe saisonnière chez les populations jugées à risque, selon le calendrier vaccinal.

Lire aussi :

Read in english

Veuillez patienter quelques instants...