Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Primaquine en traitement radical contre le paludisme à P. vivax et P. ovale

Partager

Membres

Membres

Vanessa Ardillon, Santé publique France, Cire Antilles-Guyane

Elsa Boher, ANSM

Sébastien Briolant, Institut de recherche biomédicale des armées

Johann Cailhol, HCSP, CS MIME

Félix Djossou, Unité des Maladies Infectieuses et Tropicales, CH de Cayenne

Jacques Elion, INSERM, Institut national de la transfusion sanguine (INTS), Paris

Loic Epelboin, Unité des Maladies Infectieuses et Tropicales, CH de Cayenne

Sandrine Houzé, CNR du paludisme, pôle Zones non endémiques, laboratoire coordonnateur, APHP, Service de Parasitologie, CHU Bichat C Bernard

Sophie Matheron, HCSP, CS MIME, pilote du groupe de travail

Lise Musset, CNR du paludisme, pôle Zones endémiques, CC OMS pour la surveillance des résistances aux antipaludiques, Laboratoire de parasitologie, Institut Pasteur de la Guyane

Christophe Rapp, HCSP, CS MIME, co-pilote du groupe de travail

Caroline Semaille, ANSM

Marc Thellier, CNR du Paludisme, pôle Zones non-endémiques, laboratoire associé, AP-HP Service de Parasitologie-Mycologie, CHU Pitié-Salpêtrière

Déclarations publiques d’intérêt

Déclarations publiques d'intérêt de Utilisation de la primaquine en traitement radical contre le paludisme à P. vivax et P. ovale en France  (2511 ko)

Publications

Relatif aux modalités d’utilisation de la primaquine dans le traitement radical du paludisme à Plasmodium vivax et Plasmodium ovale en France

Use of primaquine as a radical treatment for P. vivax and P. ovale malaria in France

Veuillez patienter quelques instants...