Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

Covid-19 : remdésivir (avis révisé le 31 mai 2020)

Le HCSP a révisé au 31 mai 2020, à partir des nouvelles publications, l’avis du 15 mai sur les modalités de répartition des doses de remdésivir, dans le cadre d’une démarche concertée avec l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Le HCSP :

  • Confirme la difficulté à répondre aux questions posées en raison du manque de données consolidées et rend donc des recommandations provisoires.
  • Considère que les données disponibles au 31 mai 2020 sont insuffisantes pour estimer un rapport bénéfice/risque du remdésivir en fonction de la sévérité du Covid-19.
  • Souligne que le nombre de patients répondant aux critères larges de formes graves et aux indications de l’Agence européenne du médicament (EMA) de l’utilisation compassionnelle du remdésivir est beaucoup plus élevé que le nombre de doses proposées, rendant difficile toute priorisation de groupes de patients en fonction du rapport bénéfice/risque potentiel.
  • Souligne l’inadéquation entre le nombre de patients hospitalisés en réanimation et le nombre de nouveaux cas hospitalisés au 30 mai 2020, la persistance de la circulation du virus et le nombre de traitements mis à disposition.
  • N’est pas en mesure de proposer un avis éclairé sur des critères plus précis de priorisation pour l’attribution du nombre de traitements mis à disposition par la firme ou dans le cadre de l’extension de l’accès à ce traitement en compassionnel défini par l’EMA.

1. Les données confidentielles communiquées par la firme à la DGS ont été masquées dans l’avis publié

Lire aussi :

Veuillez patienter quelques instants...