Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique
Haut Conseil de la santé publique

Vous êtes ici :

Vaccination et gestion des corps dans un contexte de choléra à Mayotte

Le choléra est une infection à transmission exclusivement digestive à partir de l’eau ou d’aliments contaminés ou après contact direct avec un patient (y compris récemment décédé de l’infection), et pouvant être rapidement mortelle par déshydratation dans les formes les plus sévères.

Dans un contexte d’épidémie dans l’archipel des Comores et de survenue récente de cas sur l’île de Mayotte, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) émet des recommandations vaccinales et de sécurisation des opérations funéraires en tenant compte des contraintes locales afin de contrôler le risque épidémique à Mayotte.

  • Reposant avant tout sur l’accès à l’eau potable, aux mesures d’hygiène et à l’assainissement, la prévention peut également faire appel à la vaccination. À côté des stocks mondiaux réservés à la gestion des larges épidémies, deux types de vaccins sont disponibles pour Mayotte : Dukoral® (vaccin inactivé nécessitant idéalement 2 doses) et Vaxchora® (vaccin vivant atténué ne nécessitant qu’une dose). Le HCSP prône une stratégie vaccinale en trois paliers selon l’épidémiologie, associant vaccination anticipée des intervenants de 1ère puis de 2ème ligne et vaccination déclenchée au cas par cas dans l’entourage des patients, en intra-domiciliaire comme pour ceux hautement exposés à de mêmes risques (partage des latrines, des stocks d’eau…), avec recours aux 2 types de vaccins selon les cibles.
  • Le HCSP souligne en outre, l’importance de co-construire avec la population, des pratiques funéraires sûres, encadrées par les recommandations internationales et faisant appel à un respect strict de mesures d’hygiène et de sécurité, afin d’éviter le risque élevé de dissémination de l’infection lors de la préparation du corps, de l’enterrement, des rassemblements autour du défunt et des repas partagés. L’obligation réglementaire d’un épurateur de gaz est à relativiser au regard des voies de transmission du choléra, tandis que le recours rapide à un sac mortuaire étanche est capital. Les solutions chlorées, de différentes dilutions selon l’usage (lavage des mains, du linge, des surfaces ou préparation du corps), permettent de sécuriser le risque.

L’avis est accompagné de fiches pratiques pour chacune de ces mesures de gestion.

Lire aussi dans les avis et rapports :

Veuillez patienter quelques instants...