Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique
Haut Conseil de la santé publique

Vous êtes ici :

Actualisation des critères de sélection pour les donneurs de produits sanguins labiles et de tissus dans le contexte de pandémie de Covid-19 avec circulation majoritaire du variant Omicron de SARS-CoV-2

Cet avis fait suite à la saisine du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) par la Direction générale de la santé demandant d’actualiser ses recommandations précédentes sur les mesures de prévention à mettre en œuvre pour les dons de sang et de tissus, au regard de l’évolution actuelle de l’épidémie de Covid-19.

L’Etablissement français du sang (EFS) a alerté sur la baisse constante fin 2021 et début 2022 des stocks de concentrés de globules rouges qui ont atteint un seuil historiquement bas pouvant engendrer un possible manque sur un site de délivrance. Selon l’EFS, cette situation est due à un double phénomène :

  • une sous-fréquentation des collectes liée à une auto-exclusion des donneurs ou à l’ajournement de 14 jours exigé des candidats au don cas contact de Covid-19 ;
  • une offre de collecte limitée par un absentéisme des personnels qui ne bénéficient pas de la dérogation pour le maintien en poste des cas positifs pour le Covid-19, asymptomatiques ou pauci-symptomatiques.

Des difficultés d’approvisionnement en tissus chez les donneurs (vivants ou décédés) ont également été signalées par l’Agence de la biomédecine.

Le HCSP a pris en compte :

  • les données scientifiques selon lesquelles il n’existe à ce jour aucune observation clinique de transmission du SARS-CoV-2 d’un donneur à un receveur, quel que soit le produit issu du corps humain considéré,
  • le niveau de couverture vaccinale élevé de la population française,
  • les nouvelles doctrines pour l’isolement des cas de Covid-19 et la quarantaine des personnes contact,
  • le risque grave de pénurie de produits sanguins et de tissus issus de donneurs vivants ou décédés.

Le HCSP recommande :

1. Pour les candidats au don du sang avec schéma vaccinal dit complet selon les critères officiels en vigueur :

  • un ajournement de 7 jours pleins pour les candidats testés positifs ;
  • pas d’ajournement pour les candidats cas contact.

2. Pour les candidats au don du sang, non vaccinés ou avec un schéma vaccinal incomplet selon les critères officiels en vigueur :

  • un ajournement de 10 jours pleins pour les candidats testés positifs ;
  • un ajournement de 7 jours pleins pour les candidats cas contact.

3. Pour les donneurs de tissus :

  • les modalités de sélection des donneurs doivent se faire :
  • soit par recherche du génome du virus SARS-CoV-2 dans un prélèvement naso-pharyngé par amplification génique dans les 48 heures précédant le don ;
  • soit par réalisation le jour du prélèvement d’un test antigénique au niveau nasal ou naso-pharyngé ;
  • le délai d’éviction est réduit de 14 jours à 10 jours pour les candidats au don testés positifs ;
  • il n’y a pas de durée d’éviction pour les candidats au don cas contact, sous réserve qu’ils soient testés négatifs au moment du don par test antigénique.

Ce document actualise :

Read in english:

Veuillez patienter quelques instants...