Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique

Vous êtes ici :

SARS-CoV-2 : sécurisation des produits du corps humain

Le Haut Conseil de la santé publique précise certains éléments de son avis du 14 mars (complémentaire à l’avis des 7 et 24 février 2020) relatif aux mesures de prévention du virus SARS-CoV-2 à appliquer aux donneurs de sang, produits sanguins labiles, cellules, tissus et organes.

Le HCSP recommande :

  • La possibilité d’utiliser le plasma de sujets convalescents de Covid-19 prélevé après un délai d’ajournement de 14 jours, chez des receveurs non infectés par le SARS-CoV-2, dans l’éventualité où ce plasma ne pourrait être prescrit à visée thérapeutique chez des malades atteints de Covid-19.
  • La reprise de la campagne de sélection des donneurs de cellules souches hématopoïétiques (CSH) nécessitant un typage HLA à partir de prélèvement de salive, dès lors que les conditions de sécurité pour les techniciens manipulant ces prélèvements seront garanties.

Le HCSP confirme :

  • Le maintien des recommandations de l’avis du 14 mars 2020 relatives aux greffes de cellules qui prévoient des dispositions particulières en situation d’urgence et l’éviction pendant 28 jours des donneurs de sang, d’organes ou de cellules suite à une infection par le SARS-CoV-2, de même qu’après un contact avec un patient atteint de Covid-19.
  • L’existence de dérogations à ce délai de 28 jours pour les indications urgentes de greffes (dont les CSH).

Lire aussi :

Veuillez patienter quelques instants...