Une expertise pluridisciplinaire au service de la santé publique
Haut Conseil de la santé publique

Vous êtes ici :

Covid-19 : contrôle et prévention de la diffusion des nouveaux variants du virus en milieu de soins

Le HCSP complète les recommandations figurant dans son avis des 18 et 20 janvier 2021 et préconise qu’il n’y ait aucune dérogation à l’éviction des professionnels des structures de soins infectés par le SARS-CoV-2, qu’ils soient ou non symptomatiques. Cela doit également s’appliquer aux professionnels du secteur de la ville et aux aides à domicile.

Par ailleurs, le HCSP rappelle que le respect strict des mesures barrières et des précautions standard demeure essentiel en milieu de soins quel que soit le statut des personnes prises en charge vis-à-vis du SARS-CoV-2 (et, en cas d’infection qu’il s’agisse ou non d’un variant préoccupant) mais aussi lors des interactions avec d’autres professionnels de santé en dehors des zones de soins (salles de pauses).

Le HCSP recommande également :

  • d’anticiper l’organisation des services afin de prévenir les risques de rupture de prise en charge des patients ;
  • de recueillir des indicateurs (nombre de patients infectés, existence de clusters, nombre de soignants contaminés, indicateurs de tension hospitalière et leur évolution dans le temps) au niveau de chaque établissement et que ces indicateurs soient portés activement à la connaissance des professionnels ;
  • le soutien aux personnels par les équipes opérationnelles d’hygiène et les services de santé au travail ;
  • que les professionnels ayant été infectés par le SARS-CoV-2 observent des mesures de précaution (notamment ne pas partager de pause non masquée avec ses collègues, en particulier au moment des repas), lors de leur reprise de travail et ce, pendant 7 jours ;
  • la vaccination rapide des professionnels exerçant en milieu de soins, des résidents et des aidants.

Ce document est actualisé par :

Lire aussi dans les avis et rapports :

Read in english:

Veuillez patienter quelques instants...